Entreprises
Derniers articles

20/03 à 07:34 Inclusion financière/ ​​Daouda Coulibaly, DG de la SIB " Il faut inventer autre chose"

20/03 à 07:32 Le Chef de l’Etat ivoirien a regagné Abidjan après un séjour en France

20/03 à 07:30 La Ligue Ivoirienne des Secrétaires (LIS se remet au goùut du jour et reclame plus de considération

20/03 à 07:27 Jeux de la Francophonie: La Secrétaire générale de l’OIF en visite officielle en Côte d’Ivoire

20/03 à 07:25 Forum Economique Mondial (WEF) : Le Ministre Abdourahmane CISSE parmi les 100 jeunes leaders

20/03 à 07:23 De passage en France, le président Alassane.O sollicite un appui financier pour son métro

20/03 à 07:18 Justice: Les arrangements entre la Côte d'ivoire et la France ne font pas la loi

20/03 à 07:06 Niger: Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

20/03 à 07:03 En Afrique, les grandes villes explosent mais créent peu de richesse

16/03 à 07:30 Paris ouvert à "toutes propositions" lors de la réunion des pays de la zone franc CFA en avril

1er forum African code week end en Côte d'ivoire

Initiation de 20.000 jeunes à l’alphabétisation numérique

1er forum African code week end en Côte d'ivoire

Dans les années à venir, près de 11 millions de jeunes feront chaque année leur entrée sur le marché du travail, selon les récentes statistiques. Et les compétences numériques seront la clé des carrières de demain. Face à ce constat, Simplo.co, le group Sap, le Centre d’éducation de Galway et le Centre scientifique de Cape Town soutenus par l’Union européenne, veulent éviter la fracture de ces compétences  en initiant le projet « Alphabétisation numérique » de 20.000 jeunes issus de 14 pays africains.

S’inspirant du modèle Eu code week réalisé par la commission européenne, Africa code week compte accélérer l’alphabétisation numérique en Afrique où, selon Rebecca Nicholson, l’une des responsables de cette initiative, 1% des enfants quittent l’école avec des notions de base en informatique. « En montrant aux jeunes à quel point il est simple de programmer et en facilitant l’accès à tous les supports de cours tant pour les enseignants que pour les élèves,  Africa code week est un puissant vecteur d’alphabétisation numérique en Afrique », justifie Rebecca également responsable du group Sap.

Ainsi, du 1er au 10 octobre, des ateliers seront organisés « de manière autonome » par les différents pays pour 20.000 jeunes avec trois tranches d’âge (8-11 ans; 12-17 ans; 18-24 ans).

Convaincu que l’alphabétisation numérique a le pouvoir de mettre les jeunes africains sur les rails de la réussite professionnelle, la directrice du group Sap pense qu’un jeune qui parle couramment le langage des technologies de l’information et de la communication est déjà, en puissance, un acteur de développement économique mondial du savoir. « Chacun a un rôle précis à jouer dans le scénario de l’alphabétisation numérique en Afrique, des instances gouvernementales aux écoles, en passant par les Ong et les entreprises », argumente-t-elle.

Ces formations qui seront plus axées sur la programmation en Mooc (formation en ligne), vise à faire en sorte que les cours d’Africa code week fassent partie du paysage scolaire en Afrique. Car, « une fois qu’un enseignant sait programmer sur scratch (logiciel de programmation) par exemple, il a alors tous les outils en main pour animer de façon quotidienne un atelier dans son école », pense Rebecca Nicholson.

Kamagaté Issouf
 

© 2014 Challengesradio.com 1.0 - Actualité économique de Côte d'Ivoire - Tous droits résérvés.