Diasporas
Derniers articles

20/03 à 07:34 Inclusion financière/ ​​Daouda Coulibaly, DG de la SIB " Il faut inventer autre chose"

20/03 à 07:32 Le Chef de l’Etat ivoirien a regagné Abidjan après un séjour en France

20/03 à 07:30 La Ligue Ivoirienne des Secrétaires (LIS se remet au goùut du jour et reclame plus de considération

20/03 à 07:27 Jeux de la Francophonie: La Secrétaire générale de l’OIF en visite officielle en Côte d’Ivoire

20/03 à 07:25 Forum Economique Mondial (WEF) : Le Ministre Abdourahmane CISSE parmi les 100 jeunes leaders

20/03 à 07:23 De passage en France, le président Alassane.O sollicite un appui financier pour son métro

20/03 à 07:18 Justice: Les arrangements entre la Côte d'ivoire et la France ne font pas la loi

20/03 à 07:06 Niger: Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

20/03 à 07:03 En Afrique, les grandes villes explosent mais créent peu de richesse

16/03 à 07:30 Paris ouvert à "toutes propositions" lors de la réunion des pays de la zone franc CFA en avril

Deuxième diner Gala de l’AFFO FASOCO: La Fondation Magic System offre une école au Denguélé

Répondant à l’invitation du deuxième diner gala de l’Association des Fils et Filles d’Odienné (AFFO FASOCO), qui s’est tenu le vendredi 9 décembre, à Paris, la fondation Magic System a annoncé son ambition de construire une école dans la région du Denguélé.

Deuxième diner Gala de l’AFFO FASOCO: La Fondation Magic System offre une école au Denguélé

Ainsi, la fondation des magiciens veut soutenir de manière pragmatique les actions altruistes de l’AFFO
« La fondation Magic System a décidé de ne pas offrir un chèque mais une école au Denguélé » a annoncé le lead vocal du groupe, Traoré Salif dit Asalfo, par ailleurs, président de la fondation.

En Côte d’Ivoire, note-t-il, la scolarisation ne représente que 56% de la population quand l’analphabétisme atteint les 44%. 

Selon l’artiste, c’est donc un devoir : « Il ne s’agit pas de se substituer à l’Etat de Côte d’Ivoire mais plutôt à aider le Gouvernement dans sa lutte pour l’éducation et la scolarisation des enfants. On ne peut parler d’émergence dans un pays non-éduqué car le développement d’un pays passe par l’éducation et la santé »

Il a également invité les artistes à marquer leur génération par des actes qui comptent. Car pour lui, le rôle de l’artiste est de partager des émotions avec le peuple. 

« Si chaque association pouvait donner une école, cela aiderait le Gouvernement et participerait au développement du pays. On ne peut enrayer la misère du monde mais chacun de nous doit essayer d’apporter, à sa manière, sa contribution » a-t-il poursuivit.

Vakaba Diaby, représentant l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France a encouragé les efforts des associations ivoiriennes surtout de la diaspora qui contribuent à l’amélioration du système éducatif de la Côte d’Ivoire 

Absent de la cérémonie, l’international ivoirien, Kolo Touré, originaire du nord du pays a aussi fait parler son cœur en offrant la somme de 2000 euros à AFFO FASOCO.

Plusieurs communications, animées par Losseni Touré, Ismael Cissé et Jean Le…., qui tournaient essentiellement autours de l’éducation et de la scolarisation des enfants ont également meublé le Diner Gala. Le côté artistique a vu la participation de Gadji Celi, Yodé et Siro, Alice Sofa, Amaral et Sana KONE et Ismael Diaby pour le Mandingue.

C’était un pari réussi pour le président d’AFFO, Aly Doukouré et son équipe, qui entendait faire de cette soirée un moment de convivialité et de partage pour soutenir et promouvoir l’éducation et la scolarisation des enfants. 
AFFO s’inscrit dans la dynamique d’appui au Ministère de l’Education nationale en faveur de la scolarisation effective des enfants de Côte d’Ivoire.
Elle entend apporter sa pierre à l’important édifice que bâtit le ministère de l’Education nationale. Toute chose qui permettra au processus d’émergence souhaité par le président Alassane Ouattara d’atteindre sa vitesse de croisière.
 

© 2014 Challengesradio.com 1.0 - Actualité économique de Côte d'Ivoire - Tous droits résérvés.