Innovations
Derniers articles

20/03 à 07:34 Inclusion financière/ ​​Daouda Coulibaly, DG de la SIB " Il faut inventer autre chose"

20/03 à 07:32 Le Chef de l’Etat ivoirien a regagné Abidjan après un séjour en France

20/03 à 07:30 La Ligue Ivoirienne des Secrétaires (LIS se remet au goùut du jour et reclame plus de considération

20/03 à 07:27 Jeux de la Francophonie: La Secrétaire générale de l’OIF en visite officielle en Côte d’Ivoire

20/03 à 07:25 Forum Economique Mondial (WEF) : Le Ministre Abdourahmane CISSE parmi les 100 jeunes leaders

20/03 à 07:23 De passage en France, le président Alassane.O sollicite un appui financier pour son métro

20/03 à 07:18 Justice: Les arrangements entre la Côte d'ivoire et la France ne font pas la loi

20/03 à 07:06 Niger: Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

20/03 à 07:03 En Afrique, les grandes villes explosent mais créent peu de richesse

16/03 à 07:30 Paris ouvert à "toutes propositions" lors de la réunion des pays de la zone franc CFA en avril

Le wax hollandais devenu africain se fraye un chemin sur le marché du luxe

Le néerlandais Vlisco fabrique du wax depuis 170 ans. Aujourd'hui, l'entreprise vend ses tissus sur tout le continent, surtout à une clientèle aisée. Elle a délégué à ses filiales la production et la vente de ses tissus meilleur marché et livre à la contrefaçon une lutte acharnée

Le wax  hollandais devenu africain se fraye un chemin sur le marché du luxe

Chaque semaine, au port de Cotonou, au Bénin, on décharge pas moins de 16 tonnes de wax. Ce tissu coloré se vend sur tous les marchés du continent mais aussi, de plus en plus, dans des boutiques élégantes des mégalopoles africaines.

Vlisco, entreprise néerlandaise, et grand fabriquant de wax, a en effet décidé d’en faire un produit de luxe. Les 18 000 kilomètres de tissu que l’entreprise fabrique chaque année sont désormais destiné à une clientèle urbaine et aisée, à la recherche de motifs 

Pour l’attirer, l’entreprise met en avant un savoir-faire vieux de plus d’un siècle − impression des motifs à la cire, technique de rinçage unique, fabrication des couleurs selon des recettes gardées secrètes −. Et cela semble fonctionner : Vlisco a déjà ouvert 22 boutiques sur le continent. La marque est aussi présente dans les défilés de haute-couture, où certains modèles peuvent être vendus des dizaines de milliers de francs CFA !

C’est Uniwax, une des filiales de Vlisco, qui s’occupe de produire le wax destiné aux marchés du continent, produits à plus grande échelle et destinée à une clientèle aux moyens moins conséquents. Celui-ci n’est pas en reste : grâce à une campagne de lutte contre la contrefaçon efficace, les taux de production de l’entreprise ivoirienne progressent d’année en année.

Maeva Commency

© 2014 Challengesradio.com 1.0 - Actualité économique de Côte d'Ivoire - Tous droits résérvés.