Le mond-Eco
Derniers articles

20/03 à 07:34 Inclusion financière/ ​​Daouda Coulibaly, DG de la SIB " Il faut inventer autre chose"

20/03 à 07:32 Le Chef de l’Etat ivoirien a regagné Abidjan après un séjour en France

20/03 à 07:30 La Ligue Ivoirienne des Secrétaires (LIS se remet au goùut du jour et reclame plus de considération

20/03 à 07:27 Jeux de la Francophonie: La Secrétaire générale de l’OIF en visite officielle en Côte d’Ivoire

20/03 à 07:25 Forum Economique Mondial (WEF) : Le Ministre Abdourahmane CISSE parmi les 100 jeunes leaders

20/03 à 07:23 De passage en France, le président Alassane.O sollicite un appui financier pour son métro

20/03 à 07:18 Justice: Les arrangements entre la Côte d'ivoire et la France ne font pas la loi

20/03 à 07:06 Niger: Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

20/03 à 07:03 En Afrique, les grandes villes explosent mais créent peu de richesse

16/03 à 07:30 Paris ouvert à "toutes propositions" lors de la réunion des pays de la zone franc CFA en avril

Côte d’Ivoire : 108 millions d’euros de la BAD dans le riz, le maïs et le manioc

La Banque africaine de développement (BAD) va financer deux projets agricoles en Côte d'Ivoire à hauteur de 108 millions d'euros. Ils doivent permettre de garantir la sécurité alimentaire dans le pays qui importe une bonne partie de ses produits de base

Côte d’Ivoire : 108 millions d’euros de la BAD dans le riz, le maïs et le manioc

Ce projet doit apporter une « contribution importante à la lutte contre la pauvreté, à travers la modernisation et le développement du secteur agricole », a salué le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

Ces investissements de la BAD sont destinés au financement d’un pôle agro-industriel dans la région de Yamoussoukro (centre) qui devrait permettre de produire du riz, du maïs, du manioc et créer près de 20 000 emplois permanents dans le secteur agricole, selon un communiqué du ministère relayé parchallengesradiotv.net

Le projet agricole censé démarrer en mars prochain doit également apporter une production additionnelle de 465 000 tonnes par an de vivriers et générer des ressources pour sortir plus de 107 000 personnes du seuil de pauvreté. La production de riz brut (paddy) s’est établie à 2,15 millions de tonnes en Côte d’Ivoire en 2015. Elle était de 600 000 à 700 000 tonnes pour le maïs et de 2,4 millions de tonnes pour le manioc en 2013.

Le second volet du projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la région du Djuablin (est), doit permettre de développer les transports et la transformation des produits agricoles de cette région, affirme encore le ministère.

Cherté de la vie

En 2008, des émeutes de la faim avaient secoué le pays, en raison d’une flambée des prix des biens de consommation, dont le riz, le lait, la viande et le poisson, alors importés à plus de 50%. Nombre d’Ivoiriens dénoncent encore la cherté de la vie dans un pays connaissant une très forte croissance économique, de l’ordre de 9% l’an depuis 2012.

La population à nourrir croît fortement, avec en moyenne 5,4 enfants par famille, selon les résultats du dernier recensement publiés en 2016. La Côte d’Ivoire compte désormais 23 millions d’habitants.

Source Sercom BAD

© 2014 Challengesradio.com 1.0 - Actualité économique de Côte d'Ivoire - Tous droits résérvés.